INFO LYME

 

 

Docteur Béatrice Milbert : le fléau de Lyme, comment soigner la maladie

 

« Et si c’était une maladie de Lyme ? »

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences-et-ethique/cetait-maladie-Lyme-2019-02-05-1201000295

 

 

Une initiative qui fait boule de neige

https://www.msn.com/fr-ca/actualites/other/une-initiative-qui-fait-boule-de-neige/ar-BBTbXRD

 

 

« Il m’a humiliée » : une Franc-Comtoise atteinte par la maladie de Lyme porte plainte contre un médecin de Dijon

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/il-m-a-humiliee-une-franc-comtoise-atteinte-par-la-maladie-de-lyme-porte-plainte-contre-un-medecin-1549274170

 

 

La médecine peut-elle avoir réponse à tout ?

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences-et-ethique/medecine-peut-elle-avoir-reponse-tout-2019-02-05-1201000298

 

 

Maladie de Lyme : un « savoir profane » qui se construit sur internet

Tick on human skin

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sciences-et-ethique/Maladie-Lyme-savoir-profane-construit-internet-2019-02-05-1201000297

 

 

une patiente de Côte-d’Or porte plainte contre le CHU de Dijon

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/maladie-lyme-patiente-cote-porte-plainte-contre-chu-dijon-1615299.html

 

 

Alençon. Les forains font un don à Jules, atteint de la maladie de Lyme

https://alencon.maville.com/actu/actudet_-alencon.-les-forains-font-un-don-a-jules-atteint-de-la-maladie-de-lyme_loc-3640237_actu.Htm

 

 

 

 

 

 

 

 

BORRELIA N’EST PAS LA CAUSE DE VOS SYMPTOMES

 

 

 

 

 

Découvrez pourquoi la bactérie de Lyme, Borrelia, n’est PAS la principale cause des symptômes de la maladie de Lyme

 

Les centres pour le contrôle et la prévention des maladies estiment qu’environ 30 000 personnes reçoivent un diagnostic de maladie de Lyme aux États-Unis chaque année. Pourtant, de nombreux prestataires de soins de santé intégratifs avertissent que des centaines de milliers de personnes ne sont toujours pas traitées sans diagnostic.

On pense que la maladie est causée par une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise par des tiques à pattes noires (ou des cerfs) infectées. Non traitée, la maladie de Lyme évoluera rapidement en trois étapes et aura des effets dévastateurs sur le corps , notamment des problèmes neurologiques et psychologiques, la paralysie, des problèmes oculaires et une fatigue chronique.

Mais, la maladie de Lyme est-elle vraiment une épidémie causée uniquement par les tiques ? Pourquoi chaque personne mordue par une tique infectée ne développe-t-elle pas les symptômes de la maladie de Lyme? Quel rôle le système immunitaire pourrait -il jouer pour qu’une personne succombe à cette maladie ou la combatte?

Commençons par regarder pourquoi le diagnostic de la maladie de Lyme est devenu si courant.

Maladie de Lyme – un «diagnostic de junk-tiroir»

En 1977, des chercheurs de Yale ont déclaré avoir découvert une nouvelle maladie: la maladie de Lyme-Borréliose.

Ils pensaient que quelques semaines après avoir été piqué par une tique infectée, certaines personnes contracteraient cette maladie et développeraient des symptômes neurologiques, cardiaques ou arthritiques, mais que ces patients pourraient être traités avec succès par des antibiotiques.

Au fil des décennies, la maladie de Lyme est devenue un «diagnostic de casse-tiroir» choisi par de nombreux professionnels de la santé, allant du syndrome de fatigue chronique à la fibromyalgie. En conséquence, la maladie de Lyme est à la fois sur-diagnostiquée et sur-traitée.

Pourquoi seules certaines personnes tombent-elles malades?

La clinique Paracelsus en Suisse est spécialisée dans le traitement efficace des patients présentant des symptômes avancés de la maladie de Lyme, pour lesquels le traitement traditionnel aux antibiotiques n’offre aucun soulagement. Drs. Frank Pleus et Thomas Rau de la clinique estiment que de nombreux patients ne répondent pas aux antibiotiques car ils ne traitent pas les causes sous-jacentes de leurs problèmes de santé. Ils affirment que la maladie de Lyme n’est pas la seule cause de leurs problèmes de santé, mais est simplement une « infection fortuite qui peut être détectée par un test de laboratoire ».

Regardez cette vidéo (ci-dessous) mettant en vedette le Dr Rau: (c’est assez intéressant)

Ils étayent leur argument en soulignant que si 90% des travailleurs forestiers en Suisse sont testés positifs à la maladie de Lyme, la plupart de ces hommes ne présentent aucun symptôme et sont en excellente santé. Cela illustre clairement le fait qu’une infection à Borrélia ne conduit pas nécessairement à une mauvaise santé. Le secret réside dans le fait que ces travailleurs forestiers ont un système immunitaire extrêmement fort.

Les médecins de Paracelsus estiment que la maladie de Lyme n’est pas réellement une maladie distincte, mais plutôt un groupe de symptômes.

Bien qu’une infection à Borrelia puisse être présente, le patient peut également être infecté par plusieurs autres maladies. Les personnes dont l’immunité est compromise sont la proie de toutes les infections, y compris Borrelia, et pour ces patients, aucun traitement antibiotique ne pourra guérir le corps avec succès.

Il en faut plus.

 

Exposer les causes sous-jacentes

Lorsque les patients arrivent à la clinique Paracelsus, ils sont testés pour déterminer la cause de leur système immunitaire affaibli. Cela inclut des tests pour déterminer la toxicité, l’exposition aux métaux lourds, les infections virales, des déséquilibres de ce que les médecins appellent leur «milieu métabolique interne», la fatigue surrénalienne et les infections bactériennes.

Le Dr Rau a déterminé que la présence d’infections virales – en particulier de cytomégalie et de chlamydia – ainsi que l’exposition à des toxines et à des métaux lourds sont les causes les plus probables de l’affaiblissement du système immunitaire, et donc du groupe de symptômes couramment appelé «maladie de Lyme».

Il est intéressant de noter que les recherches du Dr Rau ont également confirmé que certains vaccins, notamment ceux contre l’hépatite B, la grippe et la méningo-encéphalite transmise par les tiques, étaient des facteurs associés au développement de cette maladie.

 

Références:

LYME REMEDES NATURELS

 

 

 

  • EXTRAIT DE PEPIN DE PAMPLEMOUSSE (EPP) de haute qualité,  garanti sans benzéthonium ni pesticides

Exemples de marques de qualité en boutique ou sur le net : Bio Grapex, La vie naturelle, Citro Plus 800, Bio Citrucid de Phytofrance (attention contient de l’alcool), ab-santenotre-sante.ch.

 « L’EPP,  agent puissant contre les  formes mobiles et les formes kystiques de la borrelia (in vitro) » : 

Grapefruit seed extract, powerful agent against motile and cystic forms of borrelia (in vitro) –  

L’EPP va non seulement agir contre les formes cystiques et les formes actives des bactéries de Lyme, mais il va aussi assainir tout le terrain des bactéries et levures, et empêcher le développer de candidose pendant les traitements antibiotiques ou anti-infectieux perturbant la flore intestinale. Il ne peut en aucun cas représenter un traitement unique contre la maladie de Lyme, mais il est un excellent composant dans l’approche globale, par cures renouvelables après des temps de pause (comme pour tout remède).

A noter : l’EPP est un extrait du pépin du pamplemousse. Cet extrait du pépin ne contient pas l’enzyme incriminée dans l’interaction avec les médicaments, mais peut cependant interagir avec certains médicaments spécifiques comme le Levothyrox.

 

  • ARGENT COLLOÏDAL de haute qualité  

Exemples de marques de qualité : argent colloïdal ionique HVACnotre sante.ch, argentyn23, ab-sante.com

Important : l’argent colloïdal peut être utilisé conjointement aux antibiotiques, car il améliore leur efficacité – 2e article en anglais.

Demandez conseil à votre médecin si vous souhaitez prendre de l’argent colloïdal avec votre traitement antibiotique. Je déconseille formellement de fabriquer son propre argent colloïdal « maison » pour la consommation par voie interne.

>> L’argent colloïdal se prend par voie orale, toujours pur, en sublingual à garder 3mn (c’est très important, avaler directement de l’argent colloïdal n’aura aucune efficacité).

Il peut aussi se prendre en bain de bouche, en spray nasal, en gouttes pour les yeux ou par nébuliseur  (voir plus haut).  

>> Secouer vigoureusement la bouteille pendant quelques secondes avant chaque utilisation, ne jamais utiliser d’ustensiles en métal.

 

 

  • ARTEMISIA ANNUA (la plante)  (= « Sweet wormwood » ou « Sweet Annie » en anglais, « Qing Hao » en chinois)

Cette plante est un des meilleurs remèdes contre la Babésiose. Elle est très connue dans la lutte contre le paludisme et le neuro-palu (parasite du sang de la même famille que Babesia). Elle agit aussi dans le traitement de la toxoplasmose. Plus d’infos : lien 1 : voir page 8 ce qui est surligné – lien 2  – lien 3.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2017/05/08/35263806.html

Elle peut être prise pour traiter Babesia ou toxoplasma gondii, mais aussi de façon générale en soutien du traitement de la borréliose. Elle a de nombreuses propriétés. Notez qu’elle permet aussi de traiter l’hémochromatose (excès en fer).

 Ne pas confondre avec « Artemisia Absynthium » (Wormwood), aussi appelée Absinthe, qui est utilisée dans les protocoles anti-parasitaires avec le brou de noix noire. Ni avec l’Artémisinine qui est un extrait chimique. Par contre l’armoise vulgaire « Artemisia vulgaris » peut éventuellement être utilisée, elle est juste un peu moins puissante et spécifique.

 Protocole d’attaque : 3 à 5 grammes le premier jour (en plusieurs prises tout au long de la journée et même nuit si possible, avec de l’eau chaude), puis diminuer de 0.5g chaque jour jusqu’à la dose de maintien de 0.5g, 1 à 3 fois par jour pendant 3 semaines. Arrêt 10 jours. Puis ensuite faire le protocole pulsé. 

Protocoles pulsé  : prendre 0.5g, 1 à 3 fois par jour pendant 4 à 7 jours d’affilé, alternés avec 3 jours de pause. Cure de 3 semaines, puis pause de 7 jours avant de reprendre. 3 mois au total. Normalement cela suffit pour éradiquer l’infection. Si besoin de refaire la cure, attendre au moins 1 mois.

 Prendre de haute dose unique ne sert à rien. La plante agit sur une très courte durée, donc ce sont les petites doses répétées tout au long de la journée qui vont agir de façon très efficace. Vérifier les quantités exacte de poudre de plante dans les gélules pour calculer les quantités.

De plus en plus de formules apparaissent, dans divers labos. Choisissez des laboratoires contrôlés. Il faut bien faire la différence entre quantité de plante et quantité du principe actif s’il s’agit d’extrait concentré.

La plante peut aussi être prise conjointement au médicament (anti-palu) sur avis du médecin.

– Plante entière : Laboratoire Bimont, Swanson, … (taper « Artemisia Annua » sur Amazon)

– Teinture mère : BioSimplessur iHerb

– Extraits : Vita World, …

– Artemisinine : Nutricology  (ne jamais prendre l’artémisinine seule, toujours avec la plante entière à côté, en adaptant les dosages)

Demander conseil à votre médecin ou herboriste connaissant bien cette plante.

 

  • LAPACHO = Pau d’Arco :

Très nombreuses propriétés, agit contre Lyme, la candidose, certains parasites intestinaux, mais aussi pour soutenir le système immunitaire, et bien d’autres choses (vous trouverez des articles sur le net)

En tisane, teinture, etc…

 

  • CARDERE – Racine de cardère sauvage en teinture :    (voir le protocole de Wolf-Dieter Storl, page « Protocoles »)

attention : il faut commencer à toute petite dose, 1 goutte par jour. Surtout utile pour les personnes qui ont des douleurs articulaires.

Achat : Cardereshop –  Yvette Bernard

 

  • CUMANDA et BANDEROL du laboratoire Nutramedix – deux remèdes de choix pour le traitement de la borréliose

 Dr Hopf-Seidel mentionne Banderol comme efficace sur les formes kystiques (étude in vitro du Dr Sapi).

Nombreux témoignages positifs sur les forums ou sites d’achat (américains).

Achat : iHerb ou Yvette Bernard

 

  • HOUTTUYNIA CORDATA

Pour le traitement de Lyme et co-infections, tout particulièrement Bartonella (et la cascade de cytokines). Voir « Formule Lyme n°2 / extrait livre Françoise Heitz  » –extrait livre W.Jacobs

        Achat : iHerb ou Cardereshop.

 

  • Autres REMÈDES NUTRAMEDIX (cf protocole du Dr Cowden plus haut)

 Achat : iHerb ou Yvette Bernard

iHerb : voir la rubrique « comment payer moins cher » plus bas sur la page pour plus de précisions

 

  • Racine de CRYPTOLEPIS (teinture)

Anti-infectieuse, surtout donnée pour traiter Babésia car son efficacité est prouvée contre la malaria (paludisme) : lien.  Achat : Woodland Essence.

 

  • GRIFFE DU CHAT (Uncaria tomentosa) :

Attention : A éviter en cas de maladie ou réactions auto-immunes / état inflammatoire aiguë / déséquilibre du système immunitaire Th1 dominant (voir en haut de la page). Certaines personnes réagissent très mal avec cette plante, il faudra donc tester à petite dose et très graduellement, en cas d’aggravation ne pas insister.

Info pratique : Il faut ajouter un peu de jus de citron ou de vinaigre de cidre, pour assurer la biodisponibilité des éléments actifs de la plante. 

Certaines personne semblent répondre plus positivement au SAMENTO(Nutramedix) = griffe du chat sans TOA. Seule l’expérience  permet de savoir ce qui est bon pour chacun. Les réactions aux traitements sont souvent très différentes d’une personne à l’autre, mais aussi en fonction de l’avancée du traitement et de l’infection.   

 

  • SALSEPAREILLE (Smilax)ancien remède contre la Syphilis

Les bactéries de la Syphilis sont de la même famille que celles de la maladie de Lyme

La salsepareille agit contre l’infection mais aussi pour capter et éliminer les toxines – en macérat glycériné ou en gélules – Achat : divers sites en proposent, ou surcardereshop

 

  • BUIS (Buxus sempervirens), ancien remède contre la Syphilis , en teinture mère – lien 1 – lien 2 

Attention : plante très toxique, à utiliser avec prudence et conseils avisés d’un herboriste

Achat : on trouve la teinture mère chez Biosimples.

 

  • STEVIA du Laboratoire Nutramedix

Extrait alcoolique de la plante entière (ce n’est pas l’édulcorant de couleur blanche), testé in vitro par un groupe  de chercheurs (dont Eva Sapi) : l’étude « in vitro » révèle que cette formule de Stévia est aussi efficace que trois antibiotiques combinés, et permet aussi d’attaquer les biofilms. Voir l’étude. Il semble cependant que les résultats « in vivo » ne montrent pas la même efficacité. A tester….

 

  • HUILE DE HAARLEM
Information sur l’huile de Haarlem : lien 1
Une personne témoigne sur un forum avoir soigné Lyme et Palu avec l’huile de Haarlem. Agit aussi contre le candida albicans. Attention : bien choisir la « Véritable huile de Haarlem » du laboratoire Lefèvre.

 

  • AIL FRAIS   -attention en cas d’hypotension-

L’ail doit être frais et cru, écrasé et consommé de suite, ou bien frais en gélules gastro-résistantes – ex : « Ail’actif » de Nutrixeal, ou « Ail extra-fort » de Bakanasan. L’ail en poudre ou l’ail cuit n’a pas d’action anti-infectieuse.

L’ail est anti-bactérien, il aide à l’élimination des toxines et soutien du système immunitaire. Plus d’infos : lien 1 – lien 2.

Action efficace sur les spirochètes de Lyme confirmée par le Dr Klinghardt.

L’ail empêche la formation des biofilms, traite les biofilms existantsarticle en allemand  – Traduction
Il neutralise les toxines

Il améliore l’efficacité des antibiotiques : lien 1lien2lien 3

 

  • PROPOLIS PURE (en teinture liquide pure ou gélules) – lien 1 – lien 2 – voir protocole du Dr Willem

 

  • MANUKA :

Miel de Manuka (marques : Comptoirs et Compagnies ou Dr Theiss) ou huile essentielle de Manuka. 

Peut être associé aux antibiotiques – Propriétés de HE Manuka.  Le miel pose cependant problème en raison de la forte concentration en sucre rapide.

 

  • Oxygène Stabilisé E.D. Goodloe’s = Aerobic Stabilized Oxygen « ASO »

Anti-infectieux, soutien le système immunitaire, facilite la détoxification de l’organisme et améliore l’absorption des substances propice à l’organisme. Achat à la boutique Navoti – Réduction de 20% avec le code LYMESVASO à rentrer lors de la commande dans la case « Bon de réduction » en bas.

ATTENTION : commencer avec une seule goutte et augmenter lentement. Ne pas prendre en même temps que des antibiotiques ou médicaments sans l’avis de votre médecin.

 

  • TÉRÉBENTHINE – essence liquide 100% pure de qualité ou huile essentielle – Propriétés 

Voir « Turpentine for Lyme disease » sur les sites américains. A utiliser en massage dans de l’huile de coco, à respirer avec le nébuliseur, le bol d’air jacquier…

A ne pas confondre avec le produit utilisé pour la peinture qui est un sous produit toxique.

 

  • AUTRES HUILES ESSENTIELLES intéressantes en massage :

Oliban (Boswellia Carteri) (chercher « Franckincense for Lyme ») 

Bois de Gaïac (Guaiacum officinale ou Bulnesia Sarmientoi, Guaiacum Sanctum), ancien remède de la Syphilis.

Huile essentielle de bois de Gaïac      

  • Tout type de tisanes et remèdes à base de plantes anti-bactériennes et anti-virales, mais aussi plantes aux propriétés anti-inflammatoires, adaptogènes, soutien du système immunitaire…

 

Remèdes de Byron White – Byron White Formulas (mais il faut un prescripteur américain pour y avoir accès) 

 

Article de rusty james 

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2017/05/08/35263806.html