ALIMENTS BENEFIQUES / LYME / CO-INFECTIONS / METAUX LOURDS

ALIMENTS BENEFIQUES / LYME / CO-INFECTIONS / METAUX LOURDS

 

 

Les 4 atouts majeurs pour le système immunitaire défaillant:

  • AIL
  • CORIANDRE
  • CURCUMA
  • GINGEMBRE

LES HUILES VEGETALES :

  • CAMELINE
  • CHANVRE
  • COLZA
  • LIN
  • NOIX
  • NOIX DE COCO
  • OLIVE

9 ANTIBIOTIQUES NATURELS

  • Le cumin
  • La propolis
  • L’échinacea
  • L’ail
  • L’oignon
  • Le gingembre
  • L’huile essentielle d’origan
  • L’huile essentielle de thym
  • L’extrait de pépins de pamplemousse

FRUITS

( Si autorisé par son médecin )

  • AGRUMES
  • BANANE
  • GRENADE
  • KIWI
  • MANGUE
  • POMMES
  • CASSIS

 

LEGUMES

ARTICHAUT LEGUME FERMENTE (ex: choucroute)
ASPERGE LEGUME FEUILLE
AVOCAT MENTHE
BETTERAVE OIGNON
BROCOLI OLEAGINEUX (surtout amande et noix)
CAROTTE ORIGAN
CELERI ORTIE
CHAMPIGNON PATATE DOUCE
CHITAKE PERSIL
CHOUX POIREAUX
CITRON POIVRON
COURGE RADIS NOIR
FENOUIL ROMARIN
GRAINES THYM
KALE TOPINAMBOUR

LES AUTRES ATOUTS


/!\ A valider avec votre médecin, ne jamais faire d’automédication.

  • ALOE VERA
  • ARGENT COLLOIDALE
  • CHARDON MARIE
  • EPP 800 (Extrait de Pépin de Pamplemousse)
  • SPIRULINE (en paillette uniquement)
  • THE VERT
  • MELATONINE
  • VALERIANE
  • VINAIGRE DE CIDRE
  • GRAINES DE CHANVRE
  • GRAINES DE COURGE
  • ORTIE
  • PISSENLIT
  • PLANTAIN
  • POURPIER

ALIMENTS DECONSEILLES

( Inflammatoire )

GLUTEN (sauf si farine ancienne)
LAITAGE ( vache,  brebis,  chèvre etc…)
GRAISSE ANIMALE
PAS OU PEU DE VIANDE
PAS OU PEU DE SUCRE

  • Additifs
  • Glutamate (souvent mentionné sur les étiquettes « arômes naturels »)
  • Bouillon cube
  • Beurre sauf si végétal
  • Amidons raffiné (dessert du commerce, sodas, pains avec céréales non BIO),
  • Sucre raffiné (blanc)
  • Sauces grasses
  • Fritures (cuisson à haute température)
  • Pommes de terre frites, chips (contiennent de l’amidon)
  • Grands poissons (saumon, thon, etc… car peuvent contenir des métaux lourds)
  • Charcuterie
  • Lard, saindoux
  • Viandes grasses (mouton, canard, oie et Kebab)
  • Préparations du commerce (nourriture industrielle)
  • Boites de conserves
  • Alcool

ALIMENTS A REDUIRE

  • Café,
  • Chocolat sauf bio et sans glutamate
  • Œufs (le blanc)
  • Soja, surtout fermenté et le lait de soja
  • Maïs (car il contient beaucoup de glucose et souvent d’OGM)
  • Viande rouge (max 1 fois par semaine)
  • Abats
  • Fruits non mûrs (car ils sont plus acides)
  • Eviter les aliments fumés et les grillades (riches en benzopyrène = cancérigènes)

*** Tous ces conseils proviennent de médecins ainsi que de nombreux témoignages de patients en rémission mais ils ne remplacent pas une consultation médicale ***

Articles récents

LA MELATONINE, HORMONE IMPRESSIONNANTE

 

 

 

 

La Mélatonine est très puissante pour réguler le sommeil et combattre les insomnies. C’est l’hormone du bien être, de la détente et surtout du sommeil profond et réparateur. Elle permet au corps de se régénérer pendant la nuit en accédant à plusieurs phases
de sommeil importantes, nécessaire au bon nettoyage de l’organisme et à sa vraie régénération profonde. Elle améliore la qualité du sommeil et diminue les réveils difficiles le matin. C’est donc l’hormone par excellence de l’être humain pour réguler le réveil et le sommeil, combattre les insomnies importantes, les réveils chroniques pendant la nuit.

La Mélatonine va agir comme un puissant somnifère naturel, cependant, une supplémentation n’apportera pas des effets somnifères les premiers jours, le corps ayant besoin d’accumuler et stocker l’hormone progressivement afin de retrouver l’équilibre nerveux et de combler les manques passés en Mélatonine. C’est pour cette raison que vous entendrez souvent des personnes témoignant des échecs de la Mélatonine. ( Soit une prise à court terme, soit un grammage insuffisant, soit une Mélatonine de mauvaise qualité comme celle vendue en supermarché par exemple ).
Une fois l’équilibre retrouvé, la Mélatonine agit alors comme un excellent équilibrant de tout le système nerveux et du fonctionnement du cerveau.

Elle renforce le système immunitaire: La mélatonine fait basculer le système immunitaire dans un mode anti-inflammatoire qui diminue les attaques à la gaine de myéline. Elle agit directement sur deux types de lymphocytes T : d’une part elle diminue la formation du type Th17 qui sécrète de l’interleukine-17 contribuant au processus inflammatoire; et d’autre part elle augmente le développement du type Tr-1 qui, lui, a une activité anti-inflammatoire. Elle agit comme un puissant antioxydant, comme un neurotransmetteur efficace et comme un excellent protecteur de l’ADN et de l’immunité.

La Mélatonine favorise le maintien de l’ADN, le développement de cellules saines, non cancéreuses. Elle diminue le vieillissement prématuré des cellules, participe à la prévention des dégénérescences, des mutations de cellules anormales, des cancers et des maladies auto-immunes.

Elle protège l’intégrité et la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique ( voir l’étude dans pubmed ci-dessous ) .

Elle protège les os contre la toxicité induite par le cadmium. ( Voir l’étude dans pubmed ci-dessous ).

Elle est bénéfique pour l’épilepsie, les patients atteints d’épilepsie intraitable ont présenté une amélioration significative de la résistance au coucher, de la durée du sommeil, de la latence du sommeil, des excitations nocturnes fréquentes, de la marche pendant le sommeil, de la somnolence diurne excessive, de l’énurésie nocturne, du grincement forcé des dents, de l’apnée du sommeil et des scores de somnolence d’Epworth. Il y a également eu une réduction significative de la gravité des crises. Ainsi, l’utilisation de mélatonine chez les patients souffrant de crises intraitables a été associée à l’amélioration de nombreux phénomènes liés au sommeil et à la gravité des crises.

La wi-fi inhibe les effets positifs de la mélatonine sur l’épilepsie et elle a également des effets négatifs sur les lésions neuronales hippocampiques. Ces effets du Wi-Fi peuvent se produire via des voies oxydatives.

La mélatonine améliore les lésions cérébrales et protège contre les AVC ischémiques.

Elle combat la dépression chronique. Elle agit sur le retour profond de tout l’équilibre nerveux, le stress, l’anxiété, les peurs profonde, la paranoïa. Son action est très efficace sous forme de cure, où elle améliore le calme interne, diminue les tensions
internes chroniques et favorise le relâchement nerveux et musculaire. Elle augmente la production de neurotransmetteurs dans l’équilibre nerveux.

Elle améliore considérablement l’apprentissage, la mémoire et la concentration. Elle améliore très efficacement les réponses au niveau du cerveau, les réflexes mentaux, la vivacité d’esprit et diminue ainsi les pertes de mémoires chronique.
Plusieurs études scientifiques ont démontré qu’elle combattait les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et l’hyperactivité. C’est une hormone excellente pour lutter contre la fatigue chronique et nerveuse, en particulier pour les personnes restant concentrer longtemps sur un projet ou sur l’ordinateur comme les informaticiens et les ingénieurs. Elle améliore également la récupération physique après une fracture sportive, une blessure ou un choc violent, notamment en favorisant le sommeil réparateur.

Elle joue un rôle majeur dans le métabolisme, la digestion et l’assimilation des vitamines, protéines et minéraux, tout particulièrement le calcium, le magnésium et le phosphore. Elle améliore ainsi la croissance physique, musculaire et nerveuse. Elle renforce la résistance et la croissance des os, des muscles, des cheveux, des dents et des ongles.

La Mélatonine a une excellente action sur la protection du système cardiovasculaire, du coeur et des artères. Elle diminue la formation de caillots sanguins empêchant la bonne circulation sanguine. Elle combat très efficacement l’hypertension artérielle, régule l’hypotension et améliore la régularité des battements de coeur. Elle a une action particulièrement efficace pour combattre les dysfonctionnements cardiaques chroniques, surtout quand elle est prise sous forme de cures longues et quotidiennes.

Elle est un outil puissant pour lutter contre les dysfonctionnements oculaires tels que l’uvéite, le glaucome, la dégénérescence maculaire liée à l’âge et la rétinopathie diabétique. Elle protège les tissus oculaires en éliminant les radicaux libres et en réduisant les médiateurs inflammatoires.

Elle a également des effets positifs sur les symptômes de la Fibromyalgie. ( Voir l’étude dans Pubmed ci-dessous ).

 

CARENCES : 

Une carence peut avoir de lourdes conséquences sur le sommeil, ce qui amène une boucle infernale avec des insomnies chroniques, des dépressions profondes, du stress, des problèmes de métabolisme, des problèmes digestifs, un manque d’appétit, des problèmes immunitaires, des problèmes de circulations sanguine et des retards de croissance chez l’enfant et l’adolescent.

Fatigue, sommeil agité, difficultés à l’endormissement, lever difficile, sentiment de n’être pas reposé, impression de ne pas avoir envie d’aller se coucher, mauvaise résistance au décalage horaire… Il est également possible d’être irritable, inquiet, anxieux, agressif ou tendu.

Une carence entraîne une diminution des globules blancs et une fragilisation des défenses naturelles du corps.

 

Mélatonine dans les aliments : 

On a détecté des quantités notables de mélatonine dans un certain nombre d’aliments : tomates, cerises, olives, orge, riz, noix, raisin. Cependant, pour un même végétal, les concentrations en mélatonine diffèrent non seulement selon les espèces mais également selon les variétés. Ainsi, par exemple, pour le raisin, les variétés Nebbiolo et Croatina ont des niveaux très élevés de mélatonine : 0,8 à 0,9 ng/g alors que le Cabernet franc n’en contient que 0,005 ng/g.

Les nutriments qui favorisent la synthèse de mélatonine

Un certains nombre d’études, la plupart sur des animaux, tendent à prouver l’importance des vitamines B, du zinc et des acides gras polyinsaturés. Il est donc important de vérifier que vous en consommez suffisamment pour avoir un taux de mélatonine correct.

 

Mélatonine : un examen de ses fonctions et effets potentiels sur les maladies neurologiques.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31718830

 

Mélatonine : implications pour les maladies oculaires et le potentiel thérapeutique.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31724508

 

La mélatonine protège l’intégrité et la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique en inhibant la métalloprotéinase matricielle-9 via la voie NOTCH3 / NF-κB.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31811815

 

La mélatonine protège les os contre la toxicité induite par le cadmium via l’activation de la voie de signalisation Wnt / β-caténine.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31809235

 

Mélatonine et problèmes liés au sommeil chez les enfants atteints d’épilepsie intraitable.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20304327

 

Mélatonine : un agent anti-tumoral pour l’ostéosarcome.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31798348

 

La mélatonine protège contre les AVC ischémiques en modulant la polarisation des microglies / macrophages vers le phénotype anti-inflammatoire par la voie STAT3.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31793209

 

Le Wi-Fi diminue l’ effet protecteur de la mélatonine et augmente les dommages neuronaux hippocampiques dans les crises de modèle induites par le pentylènetétrazole chez le rat.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31785933

 

La mélatonine dans le traitement des symptômes de la fibromyalgie: une revue systématique.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31783341

 

La mélatonine inverse le stress oxydatif et le dysfonctionnement mitochondrial causés par le LETM1.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31777134

 

 

MÉLATONINE

https://mr-ginseng.com/melatonine/

 

MÉLATONINE

https://mr-ginseng.com/melatonine-bienfaits/

 

https://www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2015/12/21/lumiere-melatonine-systeme-immunitaire

https://www.thierrysouccar.com/sante/info/les-aliments-riches-en-melatonine-2165

 

 

  1. MCS Sensibilité Chimique Multiple Laisser un commentaire
  2. REVUES MEDICALES SUR LES ETUDES DES VACCINS Laisser un commentaire